Conseils aux voyageurs d'affaires - Bahamas

Avis de non-responsabilité : Soyez avisé que la plupart des liens sont disponibles dans la langue d'origine seulement.

1 $CAN = 0,75 dollar Bahamian (sous réserve de modifications)

Planification de votre voyage

Le haut-commissariat du Canada à Kingston, Jamaïque est accrédité auprès du Commonwealth des Bahamas et vous conseille de consulter au bureau du Service des délégués commerciaux du Canada (SDC) à Jamaïque, de préférence deux semaines avant votre départ au Bahamas. Nous pouvons vous donner des conseils pratiques sur le moment propice pour y aller et sur l'organisation de votre voyage.

Informez-nous de l'objet de votre visite et envoyez-nous exemplaires de votre documentation commerciale et de vos dépliants publicitaires en anglais ou nous fournir le site web pour y accéder. Il vous sera utile de déterminer à l'avance les prix CAF d'au moins une partie de votre gamme de produits. Vous devriez aussi mentionner les représentants d'entreprises des Bahamas avec qui vous seriez déjà en relation. Muni de cette information, le personnel de notre bureau sera ravi de vous aider à accéder au marché. Faites connaissance avec Notre équipe

Documents de voyage/Visas

Les citoyens canadiens n’ont pas besoin d’obtenir de visa pour se rendre aux Bahamas. Cependant, ils doivent être en possession un passeport Canadien valide au moins six mois après la date prévue de leur retour au Canada. Ils doivent en outre détenir un billet pour un vol de continuation ou un billet de retour et suffisamment d'argent pour leur séjour. Les Canadiens peuvent rester aux Bahamas 90 jours sans visa. Les étrangers exigent des permis de travail dans les Bahamas mais fera non plus long exige un permis de travail à court terme si voyageant lá seulement pour les réunions pour un séjour court (moins que les deux-semaines) et où il n’y a pas de gain financier impliqué.  Tout visiteur qui quitte la Bahamas doit payer à son départ une taxe de 15 BS$. Les enfants en-bas de six ans sont exempt du cette taxe.

Le moment de vous y rendre

On peut faire des affaires toute l'année aux Bahamas, mais, comme il s'agit d'une destination touristique prisée, il pourrait être difficile d'obtenir des réservations de billets d'avion et de chambres d'hôtel durant la saison touristique hivernale (du 15 décembre au 15 avril). De plus, en raison du long congé de Noël et de l'augmentation du trafic aux deux aéroports internationaux, on conseille aux gens d'affaires d'éviter de s'y rendre en décembre et janvier. Avant de rendre visite à d'éventuels acheteurs, il est important de communiquer avec eux.

La façon de s'y rendre

Les Bahamas possèdent deux principaux aéroports internationaux – l’aéroport Lynden Pindling International de Nassau et l’aéroport Grand Bahama International de Freeport. Les sociétés aériennes Air Canada, WestJet, Bahamas Air, Caribbean Airlines (CAL)/Air Jamaica, American Airlines, US Airways, et Delta offrent toutes des liaisons entre l'Amérique du Nord et les Bahamas. Vacation Express, une division du Sunwing Travel Group, lancera les vols entre les États-Uniset Grand Bahama au printemps 2014.

Langue

L’anglaise est la langue officielle des îles.

Communications d’affaires

Aux Bahamas, tous les numéros de téléphone sont situés dans l'indicatif régional 242. Les réseaux de téléphonie, de télécopieurs et de téléphonie mobile sont bons. Tous les documents d'affaires devraient être présentés en anglais, y compris les contrats, les renseignements sur les produits, l'étiquetage et les documents d'expédition. Les listes de prix devraient être fournies en dollars américains. Une présentation brève mais ciblée sur support électronique constitue également un atout. Les clients s'attendent à ce que les sites Web d'entreprises offrent des renseignements complets sur les produits ou les services. De plus en plus de clients s'attendent également à ce qu'on leur propose des fonctions de commande et de paiement en ligne. Qui plus est, les clients qui relèvent du gouvernement exigent que leurs fournisseurs mettent à leur disposition des fonctions de commerce électronique.

Hébergement

Cliquez-ici pour notre Liste d'hôtels – Bahamas (avec les tarifs réservés au haut-commissariat). Veuillez vous adresser à votre agent de voyages pour vos réservations d'hôtel et autres préparatifs de voyage.

Monnaie

La devise ayant cours légal aux Bahamas est le dollar bahamien, qui vaut un dollar américain et qui en suit les fluctuations. Le dollar américain est accepté dans tout l'archipel, et cette devise y est utilisée pour presque toutes les opérations financières internationales.

Santé/Services médicaux

L'eau des Bahamas est potable, mais, par mesure de précaution, les visiteurs y boivent habituellement de l'eau embouteillée. Il existe de bons services médicaux à Nassau et à Freeport, mais ils sont rares ailleurs.

Alimentation

Les visiteurs aux Bahamas y trouveront tout un menu de restaurants offrant une cuisine internationale. Des renseignements sur les services de restauration sont publiés dans les journaux locaux. De tels renseignements peuvent également être obtenus auprès des préposés à la réception et des concierges des hôtels.

Code vestimentaire

Pour les rencontres d'affaires, les hommes doivent porter un costume ou un veston léger et une cravate, et les femmes, une robe ou un tailleur léger.

Transport intérieur

Les Bahamiens roulent à gauche. Les visiteurs et les ressortissants étrangers qui résident aux Bahamas mais qui n'y travaillent pas peuvent utiliser le permis de conduire de leur pays pendant au plus trois mois. On peut louer une voiture auprès d'une des grandes agences internationales de location de véhicules ainsi qu'auprès de certaines petites entreprises locales. Les taxis sont nombreux, mais le prix exigé pour une course est élevé (environ 18 EU$ de l'aéroport à Cable Beach et 27 EU$ de l'aéroport à centre-ville de Nassau). Il existe un service d'autobus local, mais les véhicules sont exigus, généralement bondés, et rarement à l'heure. On peut aller d'une île à l'autre par avion au moyen de vols réguliers ou nolisés ainsi que par bateau.

Taxes et frais de service à l'hôtel

Une taxe et des frais de service d'environ 20 % s'appliquent.

Pourboires

Il est d'usage de verser un pourboire de 15 % aux garçons de table, aux chauffeurs de taxi, aux femmes de chambre et aux bagagistes.

Sécurité

Nassau est relativement sûre mais assurez-vous de mettre vos effets personnels, passeports et autres documents de voyage en lieu sûr. Évitez les plages désertes et de vous promener seul, surtout après la tombée de la nuit. Il y a peu de délits dans les îles éloignées. Cependant, là comme ailleurs, le visiteur devrait toujours faire preuve de prudence.

Articles illégaux/drogues

Aux Bahamas, il est illégal d'avoir en sa possession des stupéfiants, quelle qu'en soit la quantité, des armes dont on ne peut prouver qu'on est propriétaire, des substances contrôlées et du matériel pornographique. Un visiteur peut se voir refuser l'admission au pays si un agent d'immigration au point d'entrée juge qu'il viole une des conditions mentionnées ci-dessus. Les mesures de sécurité à la sortie des aéroports sont rigoureuses, et la police effectue fréquemment des vérifications ou des fouilles au hasard.

Conseils sur la façon de faire des affaires/comment réussir sur le marché Bahamian

Il est conseilléde faire une étude de marchéau préalable. La prospection de micro-marchés, la recherche minutieuse de partenaires et la concurrence par les prix sont quelques-uns des principaux facteurs de réussite d'une entreprise. Le Service des délégués commerciaux du Canada (SDC) à Kingston, Jamaïque peut vous aider à maximiser vos possibilités d'affaires.

Liens utiles

avril 2017