PME exportatrices détenues majoritairement par des femmes au Canada

Sommaire

Même si nous avons assisté à une augmentation de la participation des femmes dans l'économie au cours des dernières décennies, les femmes demeurent beaucoup moins susceptibles que les hommes de posséder des entreprises au Canada. En outre, lorsque les femmes détiennent des entreprises, celles-ci ont tendance à être plus petites et moins susceptibles d’être présentes sur les marchés internationaux. Les petites et moyennes entreprises (PME) contribuent dans une grande mesure à la santé et à la vitalité de l'économie canadienne, et les entreprises exportatrices figurent parmi les plus efficaces. La participation au marché de l'exportation permet aux entreprises d'élargir leur portée et de faire croître leur entreprise. Si nous sommes intéressés à la réussite des entreprises détenues par des femmes et au succès des femmes dans l'économie de façon plus générale, nous devons comprendre comment les entreprises détenues par des femmes sont différentes. Le présent rapport présente un aperçu des caractéristiques des PME détenues majoritairement par des femmesNote de bas de page 1. Plus précisément, le rapport examine les différences entre les PME exportatrices et non exportatrices détenues par des femmes, ainsi que les différences entre les PME exportatrices détenues par des femmes et celles qui sont détenues par leurs homologues masculinsNote de bas de page 2. Suivant des données de l’Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises de 2014 de Statistique Canada, le rapport révèle ce qui suit :

  1. Les PME détenues par des femmes présentent un certain nombre de caractéristiques qui sont communes aux PME de façon plus générale :
    • Les entreprises exportatrices sont plus grandes et ont des propriétaires plus scolarisés et plus expérimentés par rapport aux entreprises non exportatrices.
    • De même, les PME exportatrices détenues par des femmes sont plus grandes que les PME non exportatrices détenues par des femmes.
    • Elles ont des propriétaires plus scolarisées.
    • Elles ont des propriétaires dotées d’une plus grande expérience de la gestion.
    • Les PME exportatrices détenues par des femmes sont plus susceptibles de se trouver dans des secteurs traditionnellement exportateurs, comme la fabrication, par rapport aux PME non exportatrices détenues par des femmes.
  2. Les PME détenues par des femmes sont moins susceptibles d’être présentes sur les marchés d’exportation comparativement aux PME détenues par des hommes :
    • Une grande partie de l’explication tient au fait que les PME détenues par des femmes sont présentes dans des secteurs moins exportateurs par rapport aux entreprises détenues par des hommes.
    • De plus, par rapport aux PME détenues par des hommes, les PME détenues par des femmes sont plus petites, si bien qu’elles sont également moins susceptibles d'exporter.
    • Toutefois, les femmes propriétaires de PME sont plus scolarisées que les hommes propriétaires de PME, ce qui devrait les rendre plus susceptibles d'exporter.
    • Dans l'ensemble, les PME détenues par des femmes représentaient 15,7 % de l'ensemble des PME, mais seulement 11,1 % des PME exportatrices en 2014.

Pour lire le rapport complet, cliquez ici.

  

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

« Détenues majoritairement par des femmes » s’entend des entreprises dont au moins 51 % des propriétaires se désignent comme des femmes.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Les PME détenues par des hommes appartiennent dans une proportion de 50 % à 100 % à des personnes qui se désignent comme des hommes.

Retour à la référence de la note de bas de page 2