Des entreprises sous contrôle étranger exercent une grande influence au Canada

Les entreprises sous contrôle étranger jouent un rôle important dans l’économie canadienne. En effet, selon les dernières données disponibles, celles de 2013, ces entreprises ont employé cette année-là près de 2 millions de Canadiens, soit environ 1 Canadien sur 8 faisant partie de la population active. Les entreprises sous contrôle étranger représentent également environ la moitié des exportations totales de marchandises et 41 p. 100 des exportations de services commerciaux. 

Part de l’emploi et du stock d’IDE
(Les dix principales sources d’IDE au Canada, 2013)

Les données sur l’emploi indiquent que les entreprises contrôlées par les États-Unis sont à l’origine d’environ deux tiers des emplois, alors que le Royaume-Uni et la France arrivent deuxième et troisième parmi les principaux employeurs étrangers au Canada.

Données : Statistique Canada
Source : Bureau de l’économiste en chef, Affaires mondiales Canada

Il n’est guère surprenant que la plupart des entreprises sous contrôle étranger au Canada soient originaires des États-Unis. Mais on observe une différence de taille dans la comparaison selon qu’on utilise l’indicateur traditionnel, c’est-à-dire l’investissement direct étranger (IDE) (flux financiers), ou un nouvel indicateur, à savoir les données sur l’emploi. Les données sur l’IDE révèlent que certains pays sont des canaux importants de l’investissement grâce à leur régime fiscal et à leur climat d’affaires favorables. Les données sur l’emploi, toutefois, révèlent qui est le véritable investisseur. 

Si on observe seulement les données sur le stock d’IDE en 2013, on constate que les États-Unis représentent moins de la moitié des investissements étrangers au Canada; ils sont suivis des Pays-Bas et du Luxembourg. Ces deux pays constituent toutefois de bons exemples de nations qui servent de plaques tournantes à l’investissement. Les données sur l’emploi indiquent que les entreprises contrôlées par les États-Unis sont à l’origine d’environ deux tiers des emplois, alors que le Royaume-Uni et la France arrivent deuxième et troisième parmi les principaux employeurs étrangers au Canada; ils représentent aussi d’importants investisseurs.

Tout compte fait

De nouvelles données permettent de brosser un tableau plus précis du rôle important que jouent les entreprises sous contrôle étranger dans l’économie du Canada et des pays qui investissent au Canada. 

Apprenez-en davantage sur le Bureau de l’économiste en chef.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport