Forte croissance des exportations canadiennes non liées aux ressources

Les exportations canadiennes non liées aux ressources ont enregistré une forte croissance en 2014 et en 20151. En novembre, elles affichaient une hausse de 34,9 p. 100 par rapport à janvier 2014. Fait encourageant, pendant la même période, les principales sous-catégories d’exportations non liées aux ressources ont toutes progressé de façon notable, dont :

  • 49,9 p. 100 pour les véhicules motorisés et les pièces;
  • 30,9 p. 100 pour les biens de consommation;
  • 27,6 p. 100 pour les avions et les transports;
  • 24,1 p. 100 pour les machines industrielles;
  • 21,9 p. 100 pour le matériel et les pièces électroniques et électriques.

Les hausses des exportations de marchandises non liées aux ressources sont surtout attribuables à deux facteurs. Premièrement, ces exportations ont bénéficié du regain de l’économie américaine. En 2014, le PIB réel des États-Unis s’est accru de 2,4 p. 100, et récemment de 3,9 p. 100 au second trimestre et de 2,0 p. 100 au troisième trimestre de 2015. Deuxièmement, la dépréciation du dollar canadien a profité aux exportations canadiennes non liées aux ressources, ayant pour effet de stimuler la compétitivité des marchandises canadiennes par rapport aux produits américains.

Exportations mensuelles de marchandises,
liées et non liées aux ressources

(données désaisonnalisées, selon la balance des paiements)

Les exportations canadiennes non liées aux ressources ont enregistré une forte croissance en 2014 et en 2015.

Source : Bureau de l’économiste en chef, Affaires mondiales Canada
Données : Statistique Canada

Le huard a perdu 17,6 p. 100 de sa valeur, puisqu’il cotait à 0,91 $ US en janvier 2014 contre 0,75 $ US en novembre.

Si nos exportations non liées aux ressources ont grimpé, nos exportations liées aux ressources ont, quant à elles, reculé. Depuis leur sommet le plus récent enregistré en juillet 2014, les exportations liées aux ressources ont chuté de 21,5 p. 100 en novembre 2015. Cette chute s’explique surtout par le déclin des cours, en particulier ceux du pétrole, mais également des métaux et autres matières premières. Selon l’Indice des prix des produits de base de la Banque du Canada, le cours de ces produits a chuté de 46,5 p. 100 de juillet 2014 à novembre 2015, en raison du fléchissement des prix de l’énergie de 57,5 p. 100 et des métaux et des minéraux de 21,4 p. 100 pendant la même période.

Conjuguées, ces deux tendances ont fait en sorte qu’en septembre, les exportations non liées aux ressources ont représenté une part plus importante des exportations canadiennes que les exportations liées aux ressources, une première depuis mars 2006.

Tout compte fait

La vigueur des exportations des secteurs non liés aux ressources constituera un stimulant nécessaire pour l’économie canadienne, car l’on s’attend à ce que les prix des matières premières restent bas.

Pour en savoir plus sur le Bureau de l’économiste en chef.


1 Calculé à l’aide des données désaisonnalisées selon la balance des paiements provenant du tableau CANSIM 228-0059 de Statistique Canada. Les exportations non liées aux ressources sont définies comme faisant partie des catégories C17 à C24, tandis que les exportations liées aux ressources sont définies comme les catégories SCPAN C11 à C16.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport