Le Brexit : son incidence sur les exportations canadiennes

En 2015, le Royaume-Uni était le troisième marché d’exportation du Canada et la destination de 3 p. 100 (pour une valeur de 16 milliards de dollars) du total des exportations de marchandises canadiennes. Parmi les pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni était de loin la première destination des exportations du Canada. En fait, la somme de nos exportations vers les cinq autres marchés d’importance de l’Union européenne (l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, la Belgique et l’Italie) s’élevait à 15,7 milliards de dollars, soit juste un peu moins que la valeur totale des exportations vers le Royaume-Uni.

Principales exportations du Canada vers le Royaume-Uni, 2015

Les exportations de marchandises canadiennes vers le Royaume-Uni

Données : Statistique Canada
Source : Bureau de l’économiste en chef, Affaires mondiales Canada

Le Canada exporte principalement des pierres et métaux précieux (surtout l’or) vers le Royaume-Uni, et ces exportations représentaient 61,9 p. 100 de toutes les exportations de marchandises canadiennes vers le Royaume-Uni en 2015. Viennent ensuite le nickel et les produits connexes, qui représentaient 8 p. 100, les machines, 3,8 p. 100, et les aéronefs et leurs pièces, 3,7 p. 100. Les huiles et combustibles minéraux de même que les machines et appareils électriques représentaient chacun 2,6 p. 100 des exportations, tandis que les instruments techniques et de précision ainsi que les produits chimiques inorganiques représentaient chacun 2,4 p. 100 des exportations. Le reste des marchandises représentait 12,6 p. 100 des exportations.

Tout compte fait

L’or domine nettement les exportations de marchandises canadiennes vers le Royaume-Uni. Selon la London Bullion Market Association (en anglais), Londres représente le plus grand et le plus important marché mondial de lingots d’or et d’argent. L’incidence du Brexit sur les exportations canadiennes vers le Royaume-Uni dépendra en partie du maintien par Londres de son statut de marché central du commerce de l’or.

Pour en savoir davantage, consulter le Bureau de l’économiste en chef d’Affaires mondiales Canada.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport