Un trimestre inhabituel pour les exportations de pétrole brut canadien

Au cours des deux dernières années, le volume et le prix des exportations de pétrole brut canadien ont affiché respectivement une tendance à la hausse et à la baisse. Or, ces tendances se sont inversées au deuxième trimestre 2016. Obtenez des renseignements à jour sur le sujet auprès du Bureau de l’économiste en chef d’Affaires mondiales Canada.

Exportations de pétrole brut canadien, par trimestre

(Quantité et prix unitaire)

De 2014 à 2015, les exportations de pétrole brut canadien ont diminué de 34,2 p. 100.

Source : Bureau de l’économiste en chef, Affaires mondiales Canada
Données : Atlas du commerce mondial

De 2014 à 2015, les exportations de pétrole brut canadien ont diminué de 34,2 p. 100 en valeur. Cette diminution s’expliquait en majeure partie par une baisse des prix, étant donné que le volume des exportations augmentait. En effet, pendant cette période, l’estimation du prix unitaire du pétrole brut canadien exporté a baissé de 37,6 p. 100, passant de 583,2 $/m³ à 364,2 $/m³, alors que, pendant cette même période, le volume des exportations de pétrole brut canadien s’est accru, atteignant son point culminant à 46,0 millions de mètres cubes au troisième trimestre 2015.

Toutefois, le volume des exportations a enregistré une baisse durant deux des trois derniers trimestres, la chute du deuxième trimestre 2016 étant particulièrement marquée. En effet, cette dernière baisse s’expliquait par un recul de 18,1 p. 100 de la production de pétrole brut ce trimestre-là en raison des feux de forêt à Fort McMurray, en Alberta. Par ailleurs, ces données ne sont pas désaisonnalisées.

Entre-temps l’estimation du prix de vente moyen du pétrole brut canadien exporté a grimpé au cours du deuxième trimestre, passant de 259,2 $/m³ à 269,8 $/m³ (soit une augmentation de 4,1 p. 100) selon les données douanières non corrigées fournies par l’Atlas du commerce mondial. En outre, cette augmentation est nettement inférieure à celle que semblent indiquer les prix de référence communiqués par Western Canadian Select et West Texas Intermediate ainsi que les estimations de l’Agence internationale de l’énergie. Par conséquent, les tendances habituelles, c’est-à-dire la baisse du prix et l’augmentation du volume, se sont complètement inversées au cours de ce trimestre-là.

Tout compte fait

Au cours des deux dernières années, le volume et le prix des exportations de pétrole brut canadien ont affiché respectivement une tendance à la hausse et à la baisse. Or, ces tendances se sont inversées au deuxième trimestre 2016. La diminution du volume, attribuable aux feux de forêt à Fort McMurray, a été en partie annulée par la hausse des prix.

Pour obtenir de plus amples renseignements : Bureau de l’économiste en chef d’Affaires mondiales Canada.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport