Aider les femmes d’affaires à s’établir sur les marchés mondiaux

Par Robyn Finlay

Les femmes d’affaires qui cherchent à étendre leurs activités dans le monde entier se tournent vers les personnes les mieux placées pour comprendre leurs besoins : d’autres femmes.

Les responsables du programme Femmes d’affaires en commerce international (FACI) du Service des délégués commerciaux du Canada collaborent étroitement avec les membres de l’association Women’s Enterprise Organizations of Canada (WEOC) pour aider les femmes à réussir.

Les organisations membres de WEOC soutiennent l’entrepreneuriat féminin en aidant des entreprises en démarrage et en croissance à explorer les occasions d’affaires à l’échelle mondiale. Ces organismes à but non lucratif, qui ont des bureaux d’un bout à l’autre du Canada, offrent des services de mentorat et de consultation, de l’aide financière et plus encore aux entrepreneures qui font appel à leurs services.

« Nos organisations ont pour mandat de faire connaître les pratiques et les normes en vigueur et de communiquer de l’information », explique Sandra Altner, PDG du Centre d’entreprise des femmes du Manitoba et présidente du conseil d’administration de WEOC. Comme les femmes sont encore confrontées à des obstacles importants en matière de financement et d’accès aux marchés, les services de soutien offerts par les organismes sont essentiels au démarrage et à l’expansion des entreprises.

« L’Initiative pour les femmes entrepreneurs, dans l’Ouest canadien, regroupe des organismes régionaux qui viennent en aide à des femmes propriétaires d’entreprise. Nous avions le sentiment qu’il y avait ailleurs au pays un grand nombre d’organismes comme les nôtres qui cherchent à venir en aide aux entrepreneures et qui pourraient tirer avantage de l’information et des connaissances que nous avons acquises », souligne Mme Altner. Le réseau s’est étendu rapidement et regroupe maintenant 24 organismes membres ayant accès à plus de 75 000 femmes propriétaires d’entreprise d’un bout à l’autre du Canada.

Josie Mousseau, qui dirige le programme FACI du Service des délégués commerciaux du Canada, a communiqué avec les organisations membres de WEOC. « Nous avions besoin d’intermédiaires pour joindre les femmes d’affaires dans les différentes régions du Canada. » Le but est de mettre en commun les ressources et les réseaux pour aider les entrepreneures à réussir, explique Mme Mousseau, ajoutant qu’il était tout naturel de collaborer avec un groupe d’organismes qui consacrent justement leur énergie à l’objectif suivant : assurer la réussite du démarrage et de l’expansion d’entreprises appartenant à des femmes.

Malgré la hausse du nombre d’entreprises détenues par des femmes au Canada, il arrive un moment où la croissance de ces entreprises se heurte à un mur, affirme Mme Altner. C’est alors que les services offerts par les membres de WEOC sont le plus utiles. Les propriétaires d’entreprises pensent souvent qu’elles vont tout de suite « frapper un grand coup » à l’occasion de missions commerciales, mais le travail qui vient après — le suivi et l’exploitation des debouches — est tout aussi important, ajoute-t-elle.

Les organisations membres de WEOC, de concert avec l’équipe du FACI, procurent les conseils, le savoir-faire et l’information nécessaires afin de renforcer les capacités et les compétences des entreprises pour accéder à de grands marchés. Mme Altner précise que WEOC et le FACI collaborent dans le cadre de plusieurs initiatives clés, dont des missions commerciales. Ensemble, ils ont organisé une mission conjointe à Orlando (Floride) en juin 2016 dans le cadre de laquelle les femmes d’affaires ont eu l’occasion de rencontrer des acheteurs potentiels et d’établir des réseaux entre elles et avec des clients pour promouvoir leurs produits et services.

Mme Altner encourage les femmes à se prévaloir des services offerts par les organismes de soutien aux entrepreneures et à les utiliser pour saisir les occasions d’affaires. « Je pense que toutes les portes peuvent s’ouvrir. Toutes les options sont possibles. »

Pour Mme Mousseau, la clé de la réussite réside dans l’accès à des contacts clés et l’établissement de débouchés. En collaborant avec le FACI, qui fait partie du Service des délégués commerciaux du Canada (SDC), les organisations membres de WEOC tirent aussi parti d’un réseau de spécialistes des marchés, répartis dans plus de 160 villes au Canada et dans le monde.

En s’associant avec WEOC, le FACI a élargi son réseau et multiplié les occasions de collaborer et d’échanger de l’information et des ressources. Mme Mousseau souligne qu’un réseau plus étendu a permis au FACI de « propulser un plus grand nombre d’entrepreneures à l’étape supérieure » et d’amener leur entreprise sur les marchés internationaux.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport