Le Canada resserre ses liens avec l’Alliance du Pacifique

Par Karen McNaught

Le Canada, qui a été parmi les premiers pays invités à devenir un État associé de l’Alliance du Pacifique, se prépare à participer aux négociations qui auront lieu en janvier 2018, en Australie, en vue de conclure un accord de libre-échange avec l’Alliance du Pacifique dans son ensemble.

L’Alliance du Pacifique est une initiative d’intégration régionale créée en 2011 par le Chili, la Colombie, le Mexique et le Pérou. Les grands objectifs de l’Alliance sont les suivants : favoriser la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes et promouvoir une plus grande compétitivité des pays membres et une croissance économique pour ceux-ci. En juin 2017, le Canada a été parmi les premiers pays invités à devenir un État associé de l’Alliance du Pacifique, aux côtés de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de Singapour.

Ce processus implique des négociations en vue de conclure un accord de libre-échange avec l’ensemble de l’Alliance du Pacifique. Forte d’un produit intérieur brut combiné de quelque 2,3 billions de dollars et d’une population de plus de 220 millions de personnes, l’Alliance du Pacifique représente un marché important pour le Canada.

Le Canada a déjà conclu un accord de libre-échange avec chacun des États membres de l’Alliance du Pacifique : le Chili, la Colombie, le Mexique et le Pérou. En août 2017, le Canada a entamé des consultations publiques afin d’obtenir des commentaires sur la possible négociation d’un accord de libre-échange avec l’Alliance du Pacifique dans son ensemble. Les négociations officielles ont débuté en octobre 2017, à Cali, en Colombie.

Les membres de la collectivité des affaires du Canada accueillent favorablement les initiatives en vue de resserrer les liens avec l’Alliance du Pacifique en général, et voient le début des négociations visant l’adhésion du Canada à titre d’État membre comme un jalon important pour plusieurs.

Données : Trade Data Online
Source : Bureau de l’économiste en chef, Affaires mondiales Canada

« Nous portons un grand intérêt à la possibilité que le Canada se joigne à l’Alliance du Pacifique, car les pays membres, tout particulièrement ceux de l’Amérique du Sud, comptent parmi les marchés émergents les plus robustes, affirme Todd Burns, président de la Cypher Environmental Ltd., installée à Winnipeg, au Manitoba. Le Mexique, le Chili, la Colombie et le Pérou ont des industries minières dynamiques et un grand besoin de développer des infrastructures. Nous espérons bien pouvoir capitaliser là‑dessus pour assurer la croissance future de Cypher. »

Nacho Deschamps, chef du groupe des opérations bancaires internationales et de la transformation numérique à la Banque Scotia, s’en fait l’écho : « Les pays de l’Alliance du Pacifique contribuent de façon importante aux revenus bancaires internationaux, qui représentaient 28 % de l’ensemble des revenus de la banque en 2016. Le Mexique, le Pérou, le Chili et la Colombie sont des "moteurs clés" de la croissance de la banque; ils offrent des services à plus de 11 millions de clients par l’intermédiaire de plus de 1 300 succursales. »

« Ces marchés ont des systèmes bancaires stables et bien capitalisés, une réglementation robuste, des banques centrales crédibles et des bilans solides, ajoute M. Deschamps. Le portefeuille que nous détenons actuellement dans ces pays s’est construit sur une période de 45 ans et a dégagé de bons résultats. Nous voulons à présent accentuer nos activités dans ces archés. »

Grâce aux accords de libre-échange conclus avec chacun des pays de l’Alliance du Pacifique, le Canada y a établi une présence importante. À titre d’exemple, les États membres de l’Alliance du Pacifique ont reçu 49,6 milliards de dollars d’investissement direct canadien à l’étranger (IDCE) en 2016, soit 19 % de l’ensemble de l’IDCE réalisé dans les pays d’Amérique latine. Le commerce total de marchandises entre le Canada et les pays de l’Alliance du Pacifique a atteint 48 milliards de dollars en 2016, ce qui représente 75 % des échanges commerciaux bilatéraux avec la région.

« Comme l’indiquent les chiffres sur l’investissement, les pays de l’Alliance du Pacifique sont d’une importance cruciale pour les Canadiens qui font des affaires et des investissements en Amérique latine, précise Kenneth Frankel, président du Conseil canadien pour les Amériques. Nous pensons que ces chiffres continueront d’augmenter. Nous pensons aussi que les pays de l’Alliance du Pacifique sont des partenaires importants sur le plan géopolitique pour le Canada. L’Alliance du Pacifique revêtira une importance accrue à mesure que d’autres pays, tout particulièrement l’Argentine et le Brésil, approfondiront leur relation avec elle. »

Selon les représentants du Service des délégués commerciaux du Canada (SDC), les États membres de l’Alliance du Pacifique comptent parmi les plus grands partenaires commerciaux du Canada et parmi ceux qui partagent le même point de vue en Amérique latine et dans les Caraïbes.

« Grâce à l’intégration économique accrue des quatre marchés dynamiques de l’Alliance du Pacifique et le lancement des négociations sur un accord de libre-échange entre l’Alliance du Pacifique et le Canada, le moment est idéal pour explorer de nouveaux débouchés commerciaux et de nouvelles occasions d’investissement dans ces quatre pays, affirme Brenda Wills, déléguée commerciale à Bogota, en Colombie. Le Service des délégués commerciaux peut vous aider à établir des contacts précieux sur les marchés et à faire croître votre entreprise. »

Depuis qu’il est devenu un membre observateur de l’Alliance du Pacifique en 2012, le Canada a activement resserré son engagement auprès de celle-ci. En 2016, le Canada a signé la Déclaration conjointe sur un partenariat entre le Canada et les membres de l’Alliance du Pacifique. Par la suite, quatre projets de coopération d’une valeur totale dépassant les 23 millions de dollars ont été mis en œuvre pour la période de cinq années qui s’échelonne de 2016 à 2021. Les projets ont pour objectif d’appuyer l’éducation et la formation, de promouvoir des échanges commerciaux pour les petites et moyennes entreprises de l’Alliance du Pacifique, ainsi que de prendre des mesures à l’égard des enjeux climatiques.

Regardez les récents webinaires sur la manière de faire affaire avec l’Alliance du Pacifique (Possibilités d’affaires au Pérou et au Chili, Possibilités d’affaires au Mexique et en Colombie).

Pour en savoir plus sur les accords de libre-échange, consultez la page Pleins feux sur le libre-échange du SDC.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport