Est-ce que le Canada manque de grandes entreprises?

On prétend souvent que le Canada compte peu de grandes entreprises. Certains croient que ce prétendu manque de grandes entreprises nuit à la performance commerciale internationale du Canada puisque les grandes entreprises sont davantage axées sur l’exportation, qu’elles effectuent plus d’investissement direct à l’étranger et qu’elles aident les plus petites entreprises à exporter, directement ou indirectement, grâce aux chaînes de valeur mondiales ou en tant que fournisseurs.

Nombre d’entreprises en lien avec le PIB

le Canada se classe près des États-Unis, mais il se situe aussi entre le Royaume-Uni et la France dans la liste Forbes des 2000 entreprises les plus importantes.

Données : Liste Forbes des 2000 entreprises les plus importantes, FMI
Source : Bureau de l'économiste en chef, MAECD

La liste Forbes de 2014 des 2000 entreprises les plus importantes cotées en bourse remet en cause ce constat1. Il ne faut pas s’étonner que les États-Unis comptent plus de grandes entreprises sur la liste que le Canada. On y dénombre en effet 563 entreprises pour les État-Unis et 57 pour le Canada. Cependant, pour que la comparaison soit plus pertinente, il convient de mettre ces chiffres à l’échelle de l’économie. L’économie américaine est environ 10 fois plus grande que celle du Canada. Puisque les États-Unis comptent environ 10 fois plus de compagnies que le Canada sur la liste Forbes, on peut déduire que le rendement du Canada est à peu près le même que celui des États-Unis. Les deux pays se situent d’ailleurs dans le classement moyen parmi les principaux pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Les pays en tête de liste sont reconnus pour l’énorme rôle joué par les grandes entreprises dans leur économie. La plupart des grands pays diversifiés se classent au milieu de la liste Forbes. Non seulement le Canada se classe-t-il près des États-Unis, mais il se situe aussi entre le Royaume-Uni et la France. Les économies de l’Italie et de l’Espagne sont souvent perçues comme étant dépendantes des petites entreprises et les données le confirment. Même si l’Allemagne accueille un certain nombre de grandes entreprises très connues, ce pays se retrouve, étonnamment, au bas de la liste, en raison de son économie qui repose sur des entreprises de taille moyenne.

Le nombre d’entreprises n’est toutefois pas la seule unité de mesure. Quand les ventes de ces entreprises servent de référence, le classement du Canada chute puisque nous n’avons pas de producteurs de produits de consommation ou d’entreprises de vente au détail, comme par exemple l’entreprise Walmart qui génère beaucoup de ventes. Dans le cas où les actifs sont l’unité de mesure choisie, le contraire se produit. Comme le Canada compte plusieurs banques avec un actif important, cela nous permet de passer bien en avant des États-Unis dans le classement.

Tout compte fait

On a beaucoup insisté sur le manque de grandes entreprises au Canada. Cependant, lorsque le classement du Canada est calculé en tenant compte de la taille de l’économie, le Canada se situe alors environ dans la moyenne en ce qui a trait au nombre de grandes entreprises. Même si ce rang est attribuable en grande partie aux banques, le Canada n’est pas le seul pays à se retrouver dans cette situation.

Pour de plus amples renseignements, consultez le site du Bureau de l’économiste en chef d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada.


1 Pour plus d’information sur la liste, consultez le site de Forbes.

Abonnement au : cybermagazine et fil RSS

Twitter@SDC_TCS
Utilisez #CanadExport