#HOTCS : Pinar Ozdemir, Ankara

« Lorsque des entreprises canadiennes communiquent avec nous pour nous informer de leur intention de se rendre en Turquie, la sensibilité culturelle fait parfois partie de nos conseils. Par exemple, il ne faut pas dire M. Abdullah en Turquie. Si le prénom de la personne est Mike, il faut dire Mike Bey (titre honorifique pour les hommes). S’il s’agit d’une femme, vous devez dire Sarah Hanım (titre honorifique pour les femmes). Vos contacts turcs apprécieront beaucoup les efforts que vous faites pour utiliser leur langue, même si ce ne sont que quelques mots, comme « merci » ou « passez une belle journée ». Cela change tout. De telles nuances peuvent modifier la relation que vous établissez dans un marché local. On ne s’attendra pas à ce que la réunion se déroule en turc. Mais si, au lieu de vous présenter seulement en tant qu’anglophone ou que francophone, vous faites des efforts d’intégration et vous buvez le thé qu’on vous offre, vos contacts locaux auront une meilleure perception de vous et de votre sérieux envers le marché. »

Date de modification: