Aperçu de l’Union européenne

Avec ses 28 États membres, une population totale de plus de 509 millions d’habitants et un PIB de plus de 21,7 billions de dollars en 2016, l’Union européenne (UE) est le deuxième plus grand marché unique et entité commerçante au monde. Elle est aussi d’une incroyable diversité, comprenant à l’intérieur de ses frontières des économies nationales de toutes les tailles, ainsi que des marchés avancés et émergents. L'UE offre aux sociétés canadiennes un moyen de diversifier leurs activités internationales, et elle peut servir de tremplin vers les marchés de l’Asie, de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Dix-neuf États membres de l’UE ont adopté l’euro comme monnaie commune, et d’autres l'adopteront peut-être au cours des années à venir. En tant que l’une des principales monnaies du monde, l’euro offre une stabilité aux investisseurs canadiens, réduit le coût des transactions et permet une plus grande transparence dans la tarification.

Relations commerciales entre le Canada et l’Union européenne

Commerce

En 2016, le Canada était le 10e partenaire commercial de l’UE. En 2016, les exportations du Canada vers l’UE se sont chiffrées à 40,0 milliards de dollars et les importations de marchandises en provenance de l’UE ont totalisé 60,9 milliards de dollars. Le déficit commercial du Canada vis-à-vis de l’UE a diminué, passant de 23,7 milliards de dollars en 2015 à 20,9 milliards de dollars en 2016. En 2016 les exportations canadiennes vers l’UE des 28 ont augmenté de 5,8 % par rapport à 2015.

Services

En 2016, les exportations de services du Canada vers l’UE ont atteint 17,3 milliards de dollars (16,9 % des exportations totales de services) et les importations à partir de l’UE se sont élevées à 24,1 milliards de dollars.

Investissement

L’investissement direct étranger (IDE) de l’UE au Canada est en augmentation progressive depuis 2010. En tant que partenaire collectif, l’UE est actuellement la deuxième source d’investissement direct étranger (IDE) au Canada, les stocks connus ayant atteint 246,9 milliards de dollars à la fin de 2016, soit environ 29,9 % des stocks totaux d’IDE au Canada. À la fin de 2016, le stock d’investissement direct du Canada dans l’UE s’élevait à 232,1 milliards de dollars, représentant environ un cinquième de l’investissement direct total du Canada à l’étranger (IDCE).

Accord économique et commercial global (AECG)

L'Accord économique et commercial global, également connu sous le nom d'AECG,  a été approuvé en février 2017 par le Parlement européen. En mai 2017, l’AECG a reçu la sanction royale, ouvrant la voie à sa mise en œuvre et marquant ainsi un moment historique pour le Canada et l'UE, une étape majeure dans l'évolution de notre relation. L'AECG créera de nombreuses nouvelles opportunités de chaque côté de l’Atlantique, ouvrant de nouveaux marchés à nos exportateurs, générant des emplois de haute qualité pour nos travailleurs et créant des liens plus étroits entre nos économies. Au Canada, le travail se poursuit afin de compléter les changements réglementaires nécessaires et ainsi permettre la mise en œuvre de l’accord dans un avenir proche.

Coopération en matière de science et de technologie

L’UE est un partenaire clé dans le secteur de la science, de la technologie et de l’innovation et une source importante de nouvelles technologies, de sorte qu’elle contribue à l’objectif du Canada de s’imposer comme l’une des économies du savoir à l’avant-garde mondiale.

Le Comité mixte de coopération scientifique et technologique (CMCST) Canada-Union européenne est le mécanisme global responsable de la coopération entre le Canada et l’UE. Il remplit son mandat sous l’égide de l’Accord Canada-UE pour la science et la technologie (1996) et se réunit périodiquement pour définir les grandes priorités dans les domaines d’intérêt commun et passer en revue les progrès accomplis. La coopération entre le Canada et l’UE se concentre principalement dans les secteurs thématiques suivants : le secteur marin, l’Arctique, la santé, les TIC, l’agriculture, l’aéronautique, l’espace et la mobilité des chercheurs.

La dernière réunion du CMCST s'est déroulée le 14 juin 2016 à Bruxelles (la prochaine réunion se déroulera en novembre 2017 à Ottawa). Les sujets majeurs abordés comprenaient la santé, l'aéronautique, l'agriculture (concernant la sécurité alimentaire et à l'agriculture durable), les TIC, la marine et l'Arctique, qui sont devenus des domaines particulièrement actifs suite à la mise en œuvre de la Déclaration de Galway sur la coopération de l'océan Atlantique en 2013. La sécurité en ce qui concerne les premiers intervenants et la sécurité publique ont été ajoutés à titre de nouveaux domaines prioritaires pour la collaboration en recherche, et les deux parties se sont engagées à envisager d’ajouter la recherche sur le changement climatique comme une autre priorité pour la coopération.

2016 a marqué une étape importante pour le partenariat Canada-UE, célébrant le 20e anniversaire de l'Accord Canada-UE sur la S & T, ainsi que le 40e anniversaire de l'Accord de partenariat cadre Canada-UE.

Par l’intermédiaire des « programmes-cadres » de l’UE, des fonds sont octroyés à l’appui d’activités de recherche menées dans des domaines prioritaires à l’intérieur de l’espace européen de la recherche. Le programme actuel, le huitième en son genre, a été nommé Horizon 2020 (en anglais). Le programme est doté d’un budget de 79 milliards d’euros (2014-2020), et la coopération internationale, y compris les activités de pays tiers, est l’un de ses principaux volets. Le programme repose sur trois piliers : l’excellence scientifique, la primauté industrielle et les défis de société.

Afin de favoriser la collaboration et la diffusion de renseignements sur les possibilités offertes dans le cadre du programme Horizon 2020, le Canada et l’UE mettent en œuvre un projet conjoint appelé ERA-Can +, dont le mandat consiste à encourager et à aider les chercheurs et les organismes de recherche canadiens à collaborer avec leurs homologues européens dans le cadre du programme.

Le Canada a également nommé des points de contact nationaux (PCN) chargés de fournir des conseils et un soutien ciblés pour leurs secteurs clés respectifs. Les coordonnées des PCN ainsi que de plus amples renseignements sur le programme Horizon 2020 sont publiés sur le site Web de l’ERA-Can. Les chercheurs et les organismes de recherche canadiens peuvent également communiquer avec les délégués commerciaux du Canada et les conseillers aux affaires scientifiques et technologiques à l’étranger, lesquels sont chargés des questions liées à l’innovation, à la science et à la technologie.

Des détails sur tous les appels lancés dans le cadre du programme Horizon 2020 se trouvent dans la section Portail du participant du site Web de l’UE : http://ec.europa.eu/research/participants/portal/desktop/en/home.html (en anglais).

Services des délégués commerciaux dans l'Union européenne

Bien que faisant partie d'un marché commun, chaque État membre de l'UE possède ses propres caractéristiques uniques. Bien qu'une stratégie paneuropéenne soit utile, les stratégies d'entrée sur le marché doivent être adaptées à chaque pays et les ressources pertinentes du Service des délégués commerciaux peuvent être consultées en suivant les liens ci-dessous:

Union européenne
Allemagne
Autriche
Belgique
Chypre
Croatie
Danemark
Espagne
Estonie (par l’intermédiaire de la Lettonie)
Finlande
France
Grèce
Hongrie
Irlande
Italie
Lettonie
Lituanie (par l’intermédiaire de la Lettonie)
Luxembourg (par l’intermédiaire de la Belgique)
Malte (par l’intermédiaire de l’Italie)
Pays-Bas
Pologne
Portugal
République slovaque
République tchèque
Roumanie
Royaume-Uni
Slovénie (par l’intermédiaire de la Hongrie)
Suède

Ressources